Anamamy

De IleRouge wiki
Aller à : Navigation, rechercher

ANAMAMY (mer.) – (de anana = nom général des herbes à feuilles comestibles, voir ce mot, et mamy = doux, qui n’est ni acide, ni amer).

Solanum nigrum L. et Solanum nodiflorum Jacq. (Solanaceae).

Ces plantes sont cultivées ou "protégées", c'est-à-dire que, lorsqu’elles poussent spontanément près des habitations, on les sarcle et on les arrose comme des plantes cultivées. Les jeunes feuilles sont cuites à l’eau et consommées avec le riz).

Les Malgaches distinguent diverses variétés d’anamamy : la forme presque sauvage, encore fortement amère surtout quand elle est proche de la floraison, s’appelle anamamin’ny Ntaolo, ‘‘l’anamamy des ancêtres’’.

On appelle Ngitakely ("la crépue") une variété à petites feuilles particulièrement poilues.

Les variétés améliorées et cultivées s’appellent Teloravina pour la forme à tiges anguleuses ; Anamaminomby pour la forme à tiges cylindriques et à grandes feuilles.

Certains jardiniers coupent les tiges et après une façon culturale, ne récoltent que les jeunes rejets. On appelle alors ces jeunes feuilles dimbinantsy (de antsy = couteau, et dimby = action de repousser, de rejeter).

Les feuilles fraîches de la plante adulte (surtout les formes sauvages réputées plus riches en principes actifs) sont écrasées et appliquées en topique sur les adénites et autres inflammations des membres. Elles sont sédatives.