Antafara

De IleRouge wiki
Aller à : Navigation, rechercher

ANTAFARA (betsim.) (de fara : final ; ultime recours ; voir aussi montafara)

Déjà cité par Lamarck en 1786 d’après Sonnerat.

Nom de plusieurs arbres très amers ; riches en alcaloïdes. La décoction de leurs feuilles et écorces est considérée comme les derniers recours des hommes frappés d’impuissance.

Ce sont Pandaca retusa (Lam.) Markgr., Pandaca eusepala (Aug. DC.) Markgr., Pandaca crassifolia (Pichon) Markgr., Muntafara sessilifolia (Baker) Pichon, Cabucala madagascariensis (A. DC.) Pichon et Cabucala penduliflora Markgr. (Apocynacées).

Ils ont des vertus stimulantes en même temps qu’hypotensives. Leurs alcaloïdes déjà isolés sont à l’étude.