Cerbera manghas

De IleRouge wiki
Aller à : Navigation, rechercher

Cerbera manghas L. (Apocynaceae) Nom accepté

Cerbera manghas

Synonyme de Cerbera venenifera (Poir.) Steud. (Apocynaceae).

Noms malgaches :

Arbre de 12 à 15 m, à port élancé, peu ramifié avec une écorce grisâtre lisse. Feuilles simples, entières, un peu charnues, opposées. Fleurs en panicules terminales comprenant un calice à cinq sépales blancs, une corolle tubuleuse rose à cinq lobes contortés et gorge rouge, cinq étamines sessiles, un ovaire double surmonté d'un style simple. Le fruit est une grosse drupe charnue à noyau fibreux contenant une amande riche en huile, à odeur vireuse, très toxique.

Le latex des feuilles et des tiges est très vénéneux.

La toxicité des graines de tanghin est bien connue puisque ces graines étaient utilisées comme poison d'épreuve, usage aboli en 1861 par le roi Radama II. Leurs propriétés sont dues à des hétérosides cardioactifs agissant à faible dose comme cardiotoniques, d'où leur emploi dans les insuffisances cardiaques, mais à trop forte dose comme poison du coeur ; ils comprennent, la tanghinine, la tanghiférine, le tanghinoside, la vénéniférine et la protanghinine. Ces diverses substances sont douées, comme l'amande de propriétés cardiotoniques et pourraient être substituées à la digitaline ; une telle étude dépasserait le cadre de Madagascar pour son utilisation, car comme on le sait, les malades atteints d'insuffisance cardiaque s'habituent assez vite à un cardiotonique et doivent alors ou bien en changer ou en accroître dangereusement les doses.

Cerbera fruit

Emploi :

L'emploi des amandes, en nature est délicat. D'une part elles contiennent des principes nauséeux qui provoquent souvent des vomissements, d'autre part leur teneur en principe actif varie dans des proportions considérables.

Aussi est-il préférable d'en préparer des extraits ou des teintures dont l'activité pourra être titrée comme celle de la digitale. Elles peuvent également être utilisées pour l'extraction des substances cristallisées. Les amandes sont écrasées au mixeur puis délipidées jusqu'à épuisement de la matière grasse. La masse est alors portée au bain-marie pendant 2 heures et triturée pour permettre l'élimination du solvant. On additionne ensuite à la masse 500 g d'alcool à 90°, quand la pâte est homogène on la place dans un percolateur. Les liqueurs alcooliques recueillies sont condensées à une température inférieure à 50° jusqu'à la consistance d'extrait ferme.

TOXIQUE : Tableau A.

Cerbera fruit

Nom vernaculaire : Tanghin de Madagascar

Poison violent du coeur. Stupéfiant (DARUTY, 1911).

Épreuve : dose légale 2 graines soit environ 4 g Maladies du coeur, du foie, de la rate de 0,05 à 0,5 g A cette dernière dose souvent violents vomissements et selles abondantes accompagnées de vertiges et sueurs. On l'administre aussi à raison de 0,05 à 0,10 g dans l'atonie intestinale, les tremblements, l'incontinence nocturne et les paralysies toxiques (HECKEL, 1910).

Bibliographie :

Flore de Madagascar, F. Markgraf et P. Boiteau : 157-160 (1976).

Virey : Note sur le tanguin de Madagascar, in Journ. Pharm. et Chim. 1822, pp. 90-93.

Henry et Ollivier : Sur le Tanguin, in Journ. Pharm. X, 1824, p. 49.

Rev. J.J. Freemann : Letter to Ch. Telfair on the Tanghen. Juillet 1830, in Bojer et Hilsenberg, A setch of the province of Emerina and of the hown with an appendix of the Tanghinia, Hooker Botany Miscell. 1833, III, p. 275-277.

Hooker : The Tangen (Facts and observations), in Botan. Miscell. III, 1833, p. 290.

Kolliker et Pelikan : Some remarks of the physiological action of the Tanghinia venenifera , in Proc. Roy. Soc., IX, 1859, p. 173.

Kolliker et Pelikan : Physiologish : Toyikologische Untersuchungen über der Virkung des Alkalsidisches Extraten der T. venenifera , in Erlanger & Wuntzburg, Verhandlung der Physil.M%edikal Gesselsch. IX, 1859, p. 33.

Dr. J. Rasamimanana : Contribution à l'étude de l'action physiologique de la tanghinine cristallisée. Lyon 1891 (thèse méd.), in - 8, 50 p.

H. Cousins : Tanghin or the poison ordeol of Madagascar, in Chambel's Journal, 10 nov. 1894, p. 714-715 et Antananarivo Annual 1896, p. 385-388.

Rev. C. Collins : Sur le Tanghin, in "Teny Soa" 1897, p. 26-27.

Dr. Gley : Expériences sur la tanghinine (sur le mode d'action de quelques poisons cardiaques), in C.R. Soc. Biol., 6 fév. 1897, p. 150-152.

N.S. Razafimandimby : Ny fampinomana teto madagascar, in Vaovao, 12 mars 1897, p. 44. R.P. Colin : Le Tanghen, n "Ny Iraka" 1897, 1er juillet, p. 56 ; 1er août, 70- 72 ; 15 août, 79 ; 1er sept. ; 86-87 et 15 sept., 92-94.

Cerbera manghas

G. Normand : Le Tanghin à Madagascar, in Journ. des Voyages, 21 janvier 1906.

E. Perot et Vogt : Poisons de flèches et poisons d'épreuve, 1 vol., in-8, 368 p., 8 pl.

Paris (Vigot), 1913 (Tanghin p. 142-150).

Anonyme : Le tanghin, poison végétal de Madagascar, in Bull. Ag. Gen. Col., fév. 1927, p. 307-311 (20° an., n° 221).

Epidariste Colin : du kabar et du tanguin, de la langue parlée à Madagascar dans ses rapports avec l'ancienneté des habitants, in Nouvelles annales des Voyages X, 1821, p. 270-310.

Anonyme : L'épreuve du poison à Madagascar (tanguin), in Le Tour du Monde, 6e ann., 1er sem., 1900, 10 (10 mars).

Watts. : Tanghin (article in Dict. J. Chemistry) London, 1868.

G. Bennett : on the "Tanghinia veneniflora " in Seeman S. Journ. of Bot. VI, 1868, p. 303-305.

Anonyme : Le Tanghin, in Les Missions évangéliques au XIXe siècle, Neuchâtel IX, 1869, p. 80-81.

J. Chasin : Observations sur l'anatomie du T. venenifera , in C.R. Ass. Fr. Av. Sc., I, 1872, p. 539-542.

J. Chasin : Sur le Tanghin de Madagascar, in Bull. Soc. Philomatique Paris 1873, p. 50-51.

J. Chasin : Recherche pour servir à l'histoire botanique chimique et physiologique du Tanguin de Madagascar, Paris 1873, un vol in-4, 59 p., 2 pl. (Thèse).

Ch. P. Quinquand : sur l'action physiologique du tanghin, in C.R. Ac. Sc. 31 août 1885, p. 534-535.

CH. P. Quinquand : Recherches expérimentales sur l'action du Tangui

n, in Journ. Aust. et Physiol. de Robin 1886, p. 18 à 50 et Etudes de thérapeutique, p. 200-256.

Arnaud : Sur la tanghinine cristallisée extraite du T. venenifera de Mad., in C.R. Ac. Sc. 17 juin 1889, p. 1255-1257 et 4 nov. 1889, p. 701-703.

Dr. A. Davidson : An account historical and physiological on the Madagascar ordeal poison the T. venenifera , in Journ. of Anat. Physiol. VIII, 1890, p. 97-112 et Antananarivo Annual, p. 129-135 (1890).

Rev. J. Richardson : Tanala custonus, superstitions and Beliefs. The tangera, in Antan. Ann. II, 1876, p. 221.

H. Chastray : Le Tanguin, poison d'épreuve de Madag., in Cosmos (Paris) 22 avril 1899, p. 488-491, fig.

Jean Lefranc : Le poison malgache (tanghin), in Le Temps, 10 oct. 1926.

Anonyme : Le tanghin, poison végétal de Madag. in Bull. Ag. Gén. col., avril 1927, p. 626-629.

M. Frérejacque et V. Hazenfratz : sur les hétérosides digitaliques du T. venenifera, in C.R. As. Sc. CCXII, 14 (1er avril 1946), p. 815.

H. Poisson : Etudes du lab. de recherches du Service vétérinaire de Tananarive, n° 1 (1927), p. 9.

L. Girod-Genet : Les forêts à Madagascar, in Notes, Recon. et Explor., 31 mars 1899, fig. du tanghin, p. 60.