Livre : Kalanchoe (Crassulacées) de Madagascar

Livre : Kalanchoe (Crassulacées) de Madagascar

Kalanchoe (Crassulacées) de Madagascar
Systématique par Pierre Boiteau et Lucile Allorge-Boiteau

Ecophysiologie par Jeanne Brulfert, Didier Ravelomanana et Manfred Kluge.
Phytochimie par Sônia Soares Costa, Akino Jossang et Bernard Bodo.
Préface du Professeur Ratsimamanga
Editions Karthala, Paris.
Ce livre est disponible chez l’éditeur.
Vous pouvez consulter ce livre en ligne sur Google Books.

Ce livre décrit la famille des Kalanchoe, plantes grasses de Madagascar.
La plupart de ces plantes sont illustrées d’une planche couleur.

Les 60 espèces du genre Kalanchoe présentes à Madagascar, montrent des adaptations à tous les milieux. Ce sont des arbres ou des arbustes dans le bush du Sud, des lianes, des plantes grasses ou des épiphytes, alors souvent cultivées en suspension en Europe.

Ce sont des plantes ornementales, adaptées à la sécheresse, appréciées pour leur résistance, capables de se reproduire par de nombreuses bulbilles pour certaines espèces. Une des espèces la plus connue comme plante d’intérieur, est une espèce de haute altitude, originaire du mont Tsaratanana, point culminant de Madagascar.

Quatre planches de photos et quarante aquarelles représentent la plus grande partie de ces espèces. Ces plantes, dont certaines ont été transportées par l’homme dans tous les tropiques, sont bien connues pour leur emploi en médecine traditionnelle. Depuis une vingtaine d’années, l’intérêt des chimistes et des biologistes s’est accru en raison de leurs propriétés biologiques.

Dans le Sud-Est asiatique, où elles sont cultivées, c’est un porte-bonheur, comme le muguet en Europe; les fleurs, en forme de clochette, retombantes ou dressées, montrent des couleurs tendres; si elles fleurissent, elles apporteront la richesse et le bonheur dans la maison.

– Des illustrations couleur pour la plupart des plantes décrites ce qui rend agréable la consultation.

– La plupart des fiches contiennent les noms malgaches, la description de la plante et une bibliographie.

Nous avons complété la publication de l’ouvrage sur les Kalanchoe de 1995 par des cartes de répartition des espèces que vous pouvez consulter dans le fichier ci-joint : Kalanchoe.pdf.

Livre : Dictionnaire des noms malgaches des végétaux

Dictionnaire des noms malgaches des végétaux
par Pierre Boiteau

Quatre volumes : Vol. 1: 488 p. Vol. 2: 488 p. Vol. 3: 493 p. Vol. 4: 490 p.
plus un {{Index des noms scientifiques avec leurs équivalents malgaches
par Marthe Boiteau & Lucile Allorge-Boiteau.}}
illsutré de trois planches en couleur de l’Illustration des Genres de Lamarck.
Editeur : Editions Alzieu, La Maison du Livre, 1Bis rue Moulin 38120 FONTANIL CORNILLON. Tél/fax : 04 76 75 33 76
Ce livre est disponible chez l’éditeur.

Dictionnaire des noms malgaches des végétaux

Ce dictionnaire comporte 4 397 espèces, connues, employées et nommées par les malgaches, sur les 12 000 espèces de végétaux que comporte l’île de Madagascar. Si on a un nom malgache, le dictionnaire donnera le nom scientifique de la plante.

Le nom malgache est suivi de sa signification, son étymologie, puis de tous les emplois et usages connus qu’ils soient alimentaires, médicinaux, construction des maisons, des pirogues, tissage, cordage, vannerie, teinturerie et premier cercueil, dont le bois odorant masque l’odeur, puis bois choisi pour sa durée, etc…

– Le volume 1 commence par le nom abiba jusqu’à hazombiby.

– Le volume 2 continue par hazombilahy jusqu’à mavoha.

– Le volume 3 va de mavohavanana à telorirana.

– Le volume 4 va de teloririna à zozotaty.

– Inversement si on a le nom scientifique de la plante, l’index donne les équivalents malgaches selon les ethnies. On peut ainsi en déduire sa répartition dans l’île.

Christine Slesly-Paulsen dans Anthropos 95: 574, 2000, indique dans son analyse de l’ouvrage: Le « dictionnaire des noms malgaches de végétaux » est un livre tout à fait hors du commun, et dont celui qui s’intéresse à Madagascar, soit pour sa flore, soit pour ses habitants, ne pourra plus se passer.

Livre : Histoire du Parc Botanique et Zoologique de Tsimbazaza

Ce jardin botanique, crée le 29/08/1925, célébrait ses 75 ans en l’an 2000.

Histoire du Parc Botanique et Zoologique de Tsimbazaza

Histoire du Parc Botanique et Zoologique de Tsimbazaza à Anatananarivo (Tananarive) Madagascar
par Suzanne Mollet et Lucile Allorge-Boiteau
146 pages et 4 aquarelles en couleur.
Nombreuses photos en noir et blanc à diverses époques. Plans.
Editeur : Editions Alzieu, La Maison du Livre, 1Bis rue Moulin 38120 FONTANIL CORNILLON. Tél/fax : 04 76 75 33 76
Ce livre est disponible chez l’éditeur.

Ce jardin botanique, crée le 29/08/1925, célébrait ses 75 ans en l’an 2000.
Il débuta avec 12 hectares, puis devint le Parc Botanique et zoologique de Tsimbazaza avec 27 hectares, ce qui en faisait l’équivalent du célèbre jardin des Pamplemousses de l’île Maurice. Un grand lac artificiel en occupait le centre, il y fut adjoint d’autres petits lacs ou îles aux lémuriens. Des rocailles, une ombrière, un arborétum permettent de présenter les divers milieux de l’île, dont les plantes xérophytes ou cactiformes du bush du Sud de l’île (baobabs, Pachypodium, Kalanchoe etc).
La partie zoologique comprend des lémuriens, des crocodiles, des tortues, insectivores et carnivores propres à Madagascar ainsi que les oiseaux endémiques. Un vivarium présente les caméléons et lézards. Les aménagements successifs sous les différentes directions y sont récapitulés. Dans cette grande ville de plus d’un million d’habitants, ce parc est un havre de tranquillité et un lieu d’étude privilégié avec des musées, des bibliothèques, des herbiers et collections d’insectes etc.
Ce parc reste la vitrine de la flore et de la faune si particulières de Madagascar que ses créateurs avaient souhaitée.

Livre : La fabuleuse odyssée des plantes

La fabuleuse odyssée des plantes

La fabuleuse odyssée des plantes
Les botanistes voyageurs, les jardins des plantes, les herbiers
par Lucile Allorge et Olivier Ikor
Éditeur : Jean-Claude Lattès
Prix conseillé : 28,40 euros.

Ce livre raconte les aventures des botanistes qui sont parti explorer le monde à la recherche de nouvelles plantes.

Présentation de l’éditeur :
Ils s’appelaient Tournefort, Plumier, Commerson, Bougainville, Poivre, Rousseau ou Humboldt… Ils étaient savants, médecins, marins, soldats, religieux ou écrivains… Ils cultivaient leurs jardins des simples ou partaient à la conquête du monde… Tous avaient en commun la passion de la science et la volonté insatiable de découvrir, de répertorier, de rapporter en France le plus grand nombre de plantes et d’épices. Créé en 1640, l’Herbier national du jardin des Plantes rassemble aujourd’hui plus de neuf millions d’échantillons botaniques, récoltés aux quatre coins de la planète – c’est le plus grand et le plus riche Herbier du monde. Il est la base des recherches sur l’écologie, la phylogénie, l’évolution, l’étude des pollens, de l’ADN, des climats… Le bougainvillier, l’hortensia, la pervenche de Madagascar, le girofle, la noix de muscade… Comment sont-ils parvenus jusqu’à nous ? Au prix de quels sacrifices ? Combien de destins ont-ils bouleversé ? Cette Odyssée des plantes nous invite à un fabuleux voyage à bord de La Boudeuse, L’Astrolabe ou La Recherche, qui nous conduit dans le secret des bibliothèques de Lamarck et de Jussieu jusqu’aux laboratoires pharmaceutiques, à la découverte de ces plantes primitives
ou tropicales qui font la richesse de notre histoire et de notre planète


La fabuleuse odysée des plantes

Ce livre a été également édité en édition de poche.

La fabuleuse odyssée des plantes
Les botanistes voyageurs, les jardins des plantes, les herbiers
par Lucille Allorge et Olivier Ikor
Éditeur : Hachette
Prix conseillé : 13 euros.


{{Quelques prix obtenus pour le livre :}}

– 1) Salon de l’Ecrit de jardin, Cahors, 6 et 7 décembre 2003.
– 2) Salon du livre scientifique au 17 ème festival du film scientifique d’Orsay, avec mention spéciale du jury, 2 avril 2004.
– 3) Prix Emile Gallé, printemps de Gerbéviller 2004, 8 mai 2004.
– 4) Prix Redouté, IV édition. Château du Lude (Sarthe), 30 mai 2004.

DVD : La Boudeuse

Lucile Allorge a participé à une expédition aux Philippines en janvier 2000 sous la direction de Patrice Franceschi.

La Boudeuse

Le tournage a eu lieu dans l’archipel des Calamian, au nord de Palawan, grâce à la jonque nommée La Boudeuse.

Le film de cette expédition s’appelle « Sur la piste de Wallace » et est disponible sur le DVD « La Boudeuse » aux éditions MK2.

Photos : Belles images de Madagascar

ACANTHACEAE, OPLONIA VINCOIDES (Lam.) Stearn
ACANTHACEAE, OPLONIA VINCOIDES (Lam.) Stearn

Amaryllidaceae, Hypoxis angustifolia
Amaryllidaceae, Hypoxis angustifolia

Apiaceae, Centella asiatica
Apiaceae, Centella asiatica

Apocynaceae, Alafia thouarsii
Apocynaceae, Alafia thouarsii

Apocynaceae, Catharanthus roseus
Apocynaceae, Catharanthus roseus

APOCYNACEAE, CATHARANTHUS LANCEUS
Apocynaceae, Catharanthus lanceus

APOCYNACEAE, CATHARANTHUS LONGIFOLIUS (Pich.) Pich.
Apocynaceae, Catharanthus longifolius (Pich.) Pich.

Apocynaceae, CERBERA MANGHAS L.
Apocynaceae, CERBERA MANGHAS L.

Apocynaceae, Hazunta modesta
Apocynaceae, Hazunta modesta

Apocynaceae, Hazunta modesta
Apocynaceae, Hazunta modesta

APOCYNACEAE, PACHYPODIUM BARONII  Costant. & Bois
Apocynaceae, PACHYPODIUM BARONII Costant. & Bois

APOCYNACEAE, PACHYPODIUM HOROMBENSE Pichon
Apocynaceae, PACHYPODIUM HOROMBENSE Pichon

APOCYNACEAE, PACHYPODIUM RUTENBERGIANUM
Apocynaceae, PACHYPODIUM RUTENBERGIANUM

APOCYNACEAE, STROPHANTHUS BOIVINI (Baill.) Pichon
Apocynaceae, STROPHANTHUS BOIVINI (Baill.) Pichon

Apocynaceae-asclep., Baroniella capillaceae
Apocynaceae-asclep., Baroniella capillaceae

Apocynaceae-asclep., Cryptostegia madagascariensis
Apocynaceae-asclep., Cryptostegia madagascariensis

Apocynaceae-asclep., Pervillea brevirostris
Apocynaceae-asclep., Pervillea brevirostris

Apocynaceae-asclep., Pervillea brevirostris
Apocynaceae-asclep., Pervillea brevirostris

Apocynaceae-asclep., Stapelianthus decaryi
Apocynaceae-asclep., Stapelianthus decaryi

Apocynaceae-asclep, PENTOPETIA COTONEASTER Decne
Apocynaceae-asclep, PENTOPETIA COTONEASTER Decne

ARACEAE, Amorphophallus ankaranensis
ARACEAE, Amorphophallus ankaranensis

ARISTOLOCHIACEAE, ARISTOLOCHIA ALBIDA Duch.
ARISTOLOCHIACEAE, ARISTOLOCHIA ALBIDA Duch.

Asteraceae, Vernonia cephalophora
Asteraceae, Vernonia cephalophora

BIGNONIACEAE, PHYLLOCTENIUM BERNIERI Baill.
BIGNONIACEAE, PHYLLOCTENIUM BERNIERI Baill.

BIGNONIACEAE, STEREOSPERMUM VARIABILE H. Perr.
BIGNONIACEAE, STEREOSPERMUM VARIABILE H. Perr.

BIGNONIACEAE, OPHIOCOLEA DELPHINENSIS H. Perr.
BIGNONIACEAE, OPHIOCOLEA DELPHINENSIS H. Perr.

Bignoniaceae, Rhigozum madagascariensis
Bignoniaceae, Rhigozum madagascariensis

BIGNONIACEAE, <em>RHODOCOLEA NOBILIS</em> Baill. Allorge & al. »><br />BIGNONIACEAE, RHODOCOLEA NOBILIS Baill. Allorge & al.</a></p>
<p><img src=
CAPPARIDACEAE, CLEOME HIRTA (Klotsch) Oliv., Allorge 2549

COMBRETACEAE, QUISQUALIS INDICA L.
COMBRETACEAE, QUISQUALIS INDICA L.

COMBRETACEAE, TERMINALIA CAPURONII H.Perr.
COMBRETACEAE, TERMINALIA CAPURONII H.Perr.

COMMELINACEAE, COMMELINA MADAGASCARICA C.B.Clarke
COMMELINACEAE, COMMELINA MADAGASCARICA C.B.Clarke

Convolvulaceae, Hildebrandtia valo
Convolvulaceae, Hildebrandtia valo

Convolvulaceae, Ipomoea purpurea
Convolvulaceae, Ipomoea purpurea

Convolvulaceae, Stictocardia beraviensis
Convolvulaceae, Stictocardia beraviensis

CRASSULACEAE, Kalanchoe fedtschenkoi
CRASSULACEAE, Kalanchoe fedtschenkoi

Crassulaceae, Kalanchoe maromokotrensis
Crassulaceae, Kalanchoe maromokotrensis

Cucurbitaceae, Seyrigia multiflora
Cucurbitaceae, Seyrigia multiflora

Didieraceae, Alluaudia ascendens
Didieraceae, Alluaudia ascendens

Didieraceae, Alluaudia humbertii
Didieraceae, Alluaudia humbertii

Didieraceae, Alluaudia montagnacii
Didieraceae, Alluaudia montagnacii

Didieraceae, Alluaudia procera
Didieraceae, Alluaudia procera

Dioscoreaceae, Tacca artocarpifolia
Dioscoreaceae, Tacca artocarpifolia

EUPHORBIACEAE, EUPHORBIA ANKARENSIS Boiteau_par_Lucile.jpg
EUPHORBIACEAE, EUPHORBIA ANKARENSIS Boiteau

Euphorbiaceae, Euphorbia croizatii
Euphorbiaceae, Euphorbia croizatii

EUPHORBIACEAE, EUPHORBIA PACHYPODIOIDES Boiteau, 2_lucile_allorge.jpg
EUPHORBIACEAE, EUPHORBIA PACHYPODIOIDES Boiteau

Iridaceae, Geosiris aphylla
Iridaceae, Geosiris aphylla

Lamiaceae, Volkameria agrregata
Lamiaceae, Volkameria agrregata

LEG.-Caesalp., BAUHINIA HILDEBRANDTII Vatke
LEG.-Caesalp., BAUHINIA HILDEBRANDTII Vatke

LEG.-Mimos. ACACIA PERVILLEI Benth.
LEG.-Mimos. ACACIA PERVILLEI Benth.

LEG.-Papil., CHADSIA FLAMMEA Bojer subsp. FLAMMEA
LEG.-Papil., CHADSIA FLAMMEA Bojer subsp. FLAMMEA

LEG.-Papil., CROTOLARIA GREVEI Drake
LEG.-Papil., CROTOLARIA GREVEI Drake

LEG.-Papil., INDIGOFERA SPICATA Forsck.
LEG.-Papil., INDIGOFERA SPICATA Forsck.

LEG.-Papil., MILLETTIA RICHARDIANA (Baill.) Du Puy & L
LEG.-Papil., MILLETTIA RICHARDIANA (Baill.) Du Puy & L

LILIACEAE, HERRERIOPSIS ELEGANS H.Perr.
LILIACEAE, HERRERIOPSIS ELEGANS H.Perr.

LORANTHACEAE, BAKERELLA CLAVATA (Desr.) Baill.
LORANTHACEAE, BAKERELLA CLAVATA (Desr.) Baill.

Loranthaceae, Bakerella
Meliaceae Turraea lanceolata Cav.

MELIACEAE, TURREA SERICEA Smith
MELIACEAE, TURREA SERICEA Smith

Meliaceae, Turrea silvestris
Meliaceae, Turrea rhombifolia Bak.

MORINGACEAE, MORINGA OLEIFERA L.
MORINGACEAE, MORINGA OLEIFERA L.

ORCHIDACEAE,  CYMBIDIELLA FLABELLATA (Thouars) Lindl.
ORCHIDACEAE, CYMBIDIELLA FLABELLATA (Thouars) Lindl.

ORCHIDACEAE, ANGRAECUM SESQUIPEDALE Thouars
ORCHIDACEAE, ANGRAECUM SESQUIPEDALE Thouars

ORCHIDACEAE, CYNORKIS ANGUSTIPETALA Ridl.
ORCHIDACEAE, CYNORKIS ANGUSTIPETALA Ridl.

ORCHIDACEAE, CYNORKIS GIGAS
ORCHIDACEAE, CYNORKIS GIGAS Schltr.

ORCHIDACEAE, GASTORCHIS PULCHRA var. Perrieri (Bosser)
ORCHIDACEAE, GASTORCHIS PULCHRA var. Perrieri (Bosser)

ORCHIDACEAE, GRAPHORKIS CONCOLOR var. ALPHABETICA
ORCHIDACEAE, GRAPHORKIS CONCOLOR var. ALPHABETICA

Orchidaceae, Oeceoclades calcarata
Orchidaceae, Oeceoclades calcarata

ORCHIDACEAE, VANILLA PERRIERI Schltr.
ORCHIDACEAE, VANILLA PERRIERI Schltr.

Orchidaceae, Vanilla francoisii H. Perr.
Orchidaceae, Vanilla francoisii H. Perr.

Orchidaceae, Vanilla francoisii H. Perr.
Orchidaceae, Vanilla francoisii H. Perr.

PEDALIACEAE, UNCARINA & Cétoine
PEDALIACEAE, Uncarina decaryi et Cétoine

Pedaliaceae, Uncarina grandidieri
Pedaliaceae, Uncarina grandidieri

Pedaliaceae, Uncarina grandidieri
Pedaliaceae, Uncarina grandidieri

PEDALIACEAE, UNCARINA STELULIFERA Humb.
PEDALIACEAE, UNCARINA STELULIFERA Humb.

POLYGALACEAE, POLYGALA MACROPTERA A.DC.
POLYGALACEAE, POLYGALA MACROPTERA A.DC.

PROTEACEAE, FAUREA FORFICULIFLORA Bak.
PROTEACEAE, FAUREA FORFICULIFLORA Bak.

RANUNCULACEAE, CLEMATIS BOJERI var. ANETHIFOLIUM (Hook.)
RANUNCULACEAE, CLEMATIS BOJERI var. ANETHIFOLIUM (Hook.)

Salvadoraceae, Azima tetracantha
Salvadoraceae, Azima tetracantha

SONNERATIACEAE, SONNERATIA ALBA Smith
SONNERATIACEAE, SONNERATIA ALBA Smith

STERCULIACEAE, DOMBEYA MACRANTA Bak.
STERCULIACEAE, DOMBEYA MACRANTA Bak.

TURNERACEAE, ERBLICHIA BERNIERIANA (Tul.) Arno
TURNERACEAE, ERBLICHIA BERNIERIANA (Tul.) Arno

Violaceae, Hybanthus enneaspermus
Violaceae, Hybanthus enneaspermus

VITACEAE, CYPHOSTEMMA MACROCARPUM Desc.
VITACEAE, CYPHOSTEMMA MACROCARPUM Desc.

ZINGIBERACEAE, AFRAMOMUM ANGUSTIFOLIUM K.Schum.
ZINGIBERACEAE, AFRAMOMUM ANGUSTIFOLIUM K.Schum.

Copyright © Ile Rouge.

Les photos sont la propriété de leurs auteurs respectifs.

Reproduction interdite sans autorisation écrite.

DVD : Ushuaïa

Lucile Allorge a participé à l’émission Ushuaïa « Les sortilèges de l’Ile Rouge » diffusée pour la première fois le Mercredi 11 septembre 2002 sur TF1.

Cette émission est disponible en DVD :

DVD Ushuaia

Ushuaïa Nature, Vol.3 – Coffret 3 DVD
Nicolas Hulot

Ci-dessous la page de garde du livret de l’émission (Copyright TF1) :

livret Ushuaia

Conférences de Lucile Allorge

Articles, conférences et interviews de Lucile Allorge.

Février 2018 :

Mardi 06 février 2018 : La flore des Tsingy de Namoroka (Madagascar), par Lucile Allorge, Docteur ès sciences.

Les conférences ont lieu au siège de la SNHF, 84, rue de Grenelle 75007 PARIS, à partir de 19 h 30 (Métro rue du Bac)

Historique :

Décembre 2015 :

– Samedi 2 décembre 2015 Lucile Allorge a participé à la conférence « Recherches et explorations en botanique : regards sur la biodiversité » à ANAJ-IHEDN.

Novembre 2013 :

– Mercredi 13 novembre 2013 à 18h, Adrien Buchet et Lucile Allorge présenterons leur livre : Les serres. Le génie architectural au service des plantes à la librairie Archigraphy – Place de l’lIle 1 1204 Genève, Suisse

Février 2013 :

– Dans le cadre des conférences de la Société des Amis du Muséum

Anaëlle SOULEBEAU , doctorante au MNHN,

donnera une conférence intitulée :

Madagascar, le Tsingy de Namoroka, inventaire de la biodiversité

avec la participation de Lucile ALLORGE

Samedi 23 février 2013 à 14 h 30

Amphithéâtre d’entomologie, 45 rue Buffon, 75005 Paris

Avril 2011 :

– Conférence « Premiers explorateurs de la biodiversité, premiers herbiers et premières flores à Madagascar. » lors du Symposium international BioMad II 2011 les 14 & 15 avril 2011 au CNEAGR à Antananarivo, Madagascar.

Septembre 2009 :

– Conférence : « La végétation de Madagascar » par Lucile Allorge le jeudi 24 septembre à 20 h au café le Saint Germain, 10 avenue de Grammont à Tours.

Octobre 2009 :

– Conférence : « Théorie de l’évolution : L’origine des espèces chez Darwin » par Lucile Allorge le jeudi 1er octobre de 17 h à 19 h à la Société d’horticulture et d’arboriculture des Bouches-du-Rhône, Parc Bortoli, 2 ch. du Lancier 13008 Marseille

Juin 2009 :

– Les plantes des régions peu connues de Madagascar, Makay et Tsingy. Le 9 juin 2009 à 19h30 à la SNHF (Société Nationale d’Horticulture de France), 84 rue de Grenelle 75007 Paris.

Avril 2004 :

– Article dans le journal Le Républicain du jeudi 8 avril 2004 sur la remise de prix lors du Festival du film scientifique à Orsay (Essonne). Cliquez ici pour voir une copie de l’article.

Mars 2004 :

– Article dans le journal Le Progrès du samedi 6 mars 2004. Cliquez ici pour voir une copie de l’article.

Décembre 2003 :

– Entrevue au journal de la ville de Saint Rémy les Chevreuse (Yvelines). Cliquez ici pour voir une copie de l’article.

– Le vendredi 5 décembre, entrevue avec Jean-Edourd Dedique pour une semaine dans le monde de RFI.

– Signatures à Paris, Librairie Thomas, le vendredi 5 décembre.

– Signatures à Nice, les 6 et 7 décembre à la Fête du Livre.

– Entrevue avec Claude Boulanger de la radio Fréquence Protestante le lundi 8 décembre.

– Article dans le Figaro Madame du samedi 27 décembre. Cliquez
ici
pour voir une copie de l’article.

Octobre 2003 :

– Signatures à Nice, les 11 et 12 octobre au Festival de la Science.

– Entrevue en direct d’une heure trente avec Jacques Pradel sur Europe 1, le mercredi 15 octobre.

– Signatures à Metz, les 18 et 19 octobre au salon Wapi.

– Entrevue avec Marie-Odile Monchicourt le jeudi 23 octobre pour France Info.

– Entrevue avec Arielle Cassim du Magazine de la mer le lundi 27 octobre.

Entrevue avec Philippe Bertrant de France Inter le mercredi 29 octobre.


Liste des prix obtenus pour le livre « La fabuleuse
odyssée des plantes » :

1) Salon de l’Ecrit de jardin, Cahors, 6 et 7 décembre 2003.

2) Salon du livre scientifique au 17 ème festival du film scientifique d’Orsay, avec mension spéciale du jury, 2 avril 2004.

3) Prix Emile Gallé, printemps de Gerbéviller 2004, 8 mai 2004.

4) Prix Redouté, IV édition. Château du Lude (Sarthe), 30 mai 2004.

Biographie de Pierre Boiteau

Biographie de Pierre Boiteau :

Timbre poste à l’effigie de Pierre Boiteau

Pierre L. Boiteau est un botaniste français, né le 3 décembre 1911 à Cognac et mort le 1er septembre 1980 à Orsay en Essonne.

Après des études à l’École d’horticulture de Versailles, il part le 26 octobre 1932, à Madagascar y faire son service militaire qui s’achève le 23 décembre 1933. Dès 1934, il commence un herbier. Il est d’abord chargé des espaces verts d’Antsirabe et y crée le Parc de l’Est. Puis il prend ses fonctions en septembre 1935, au Parc botanique et Zoologique de Tsimbazaza à Tananarive. Parallèlement il apprend le malgache et passe le brevet supérieur de langue malgache en 1937.

Pierre Boiteau jeune
cliquez sur l’image pour une version haute définition

En 1936, le Dr. Ch. Grimes lui demande de l’accompagner à la léproserie de Manankavely, sur la route de Tamatave. Le fait de parler le malgache va lui permettre de rentrer en contact avec un tradi-praticien. Il va identifier les six plantes que celui-ci utilise. Parmi elles, il y a le Centella asiatica (L.) Urb. (Hydrocotyle asiatica L.). Les études cliniques débutent en 1937. C’est le début d’une recherche qui s’achèvera en 1942 par l’identification de l’asiaticoside par Bontemps (Bontemps J., 1942) et la mise au point d’un médicament cicatrisant, le Madécassol® avec A. Rakoto-Ratsimamanga. Les retombées financières permettront la création de l’IMRA (Institut malgache de recherches appliquées) dont les deux co-fondateurs ont maintenant disparu mais l’IMRA existe toujours.

Pierre Boiteau

Le Dr. Ratsimamanga dirigait un laboratoire situé au 12 rue de l’École de Médecine à Paris, intitulé « Laboratoire de physiologie nutritionnelle, des hormones et des vitamines » et accueille P. Boiteau qui a été expulsé de Madagascar, à la suite des évènements de 1947. Il y continue ses recherches en même temps qu’il travaille avec l’équipe du laboratoire de Chimie du Muséum (Boiteau & al., 1948).
Il fut conseiller de l’Union Française de 1949 à 1958 dont il fut le secrétaire. D’abord attaché de recherche au CNRS de 1949 à 1952 avec comme parrains Edgar Lederer et André Lwoff. Puis il fut directeur du laboratoire d’identification des végétaux, à l’ICSN-CNRS à Gif-sur-Yvette (Essonne).
Avec Ratsimamanga, ils publient de nombreux articles puis ils publient ensemble Les éléments de pharmacopée malgache. Seul le premier tome sera publié, faute d’argent. Pierre Boiteau va alors publier un Précis de matière médicale malgache en 1979.

Pierre Boiteau agé
cliquez sur l’image pour une version haute définition

Publications :

  • Ch. Grimes (1939). Le traitement de la lèpre par l’Hydrocotyle asiatica. Bulletin de la Société de pathologie exotique, XXXII (6) : 692.
  • M. Bontemps (1942). Sur un Glucoside nouveau : l’Asiaticoside isolé à partir de Hydrocotyle asiatica (ombellifères). Gazette médicale de Madagascar n° 15 : 29-33.
  • J. Devanne & R. Razafimahery (1942). Glucoside et résine de l’Hydrocotyle asiatica. Gazette médicale de Madagascar : 15-34.
  • Ch. Grimes & P. Boiteau (1945). Rapport sur la thérapeutique de la lèpre. Huitième rapport annuel de la Société du Parc Botanique et Zoologique de Tsimbazaza, 1944.
  • P. Boiteau (1945).­ Travaux sur l’Asiaticoside (étude botanique). Neuvième rapport annuel de la Société du Parc Botanique et Zoologique de Tsimbazaza.
  • P. Boiteau (1945). Travaux sur l’Asiaticoside. Rapport annuel du laboratoire de botanique et de technologie végétale : 26-40.
  • P. Boiteau (1947).­ Contribution à l’étude du rôle des glucosides dans le métabolisme de la plante. Bulletin de la société de chimie biologique. XXIX (4-6) : 451-453.
  • P. Boiteau & R. Saracino (1948). Premiers essais au sujet de l’action de l’Asiaticoside sur les lupus érythémateux et sur certaines lésions produites par les bacilles de Hansen & Koch. Le médecin français. VIII (19), 10 oct. 1948.
  • P. Boiteau, A. Buzas, E. Lederer & J. Polonsky (1948).­ Sur la constitution chimique de l’Asiaticoside. Nature, 163 : 258. London. Communication Congrès de Chimie biologique, oct. 1948.
  • P. Boiteau & A.R. Ratsimamanga (1956).­ L’asiaticoside extrait de Centella asiatica et ses emplois thérapeutiques dans la cicatrisation des plaies expérimentales et rebelles (lèpre, tuberculose cutanée et lupus). Thérapie II (1) : 125-151.
  • A.R. Ratsimamanga & P. Boiteau (1964).­ Propriétés thérapeutiques des extraits de Centella et de leurs constituants triterpéniques isolés. Annales de l’université de Madagascar. 2 : 101-107.
  • P. Boiteau, B. Pasich & A.R. Ratsimamanga (1964). Les triterpénoïdes en physiologie végétale et animale. Gauthier-Villars (Paris) : 1370 pages. Asiaticoside : p 240-242, 841-842 et 1215-1268.
  • A. Rakoto-Ratsimamanga, P. Boiteau et M. Mouton (1969) Éléments de Pharmacopée malagasy. IMRA (Antananarivo, Madagascar) : 5-306.
  • P. Boiteau (1979). Précis de matière médicale malgache. La Librairie de Madagascar (Antananarivo, Madagascar) : 97 p.

Présentation

L’association  » île rouge » a été créée en date du 18 juin 2002, pour promouvoir les recherches sur les plantes, médicinales malgaches ou autres, endémiques ou pantropicales et existant aussi à Madagascar.

L’association  » île rouge » a été créée en date du 18 juin 2002, pour promouvoir les recherches sur les plantes, médicinales malgaches ou autres, endémiques ou pantropicales et existant aussi à Madagascar. Elle récapitule les travaux publiés, aussi bien sur l’emploi des plantes par les tradipraticiens que les recherches faites sur ces plantes médicinales, en phytothérapie, en chimie ou en pharmacologie, depuis Flacourt en 1650, à nos jours.

Sur les 10 000 plantes décrites à Madagascar, environ 900 sont utilisées à des fins thérapeutiques et environ 400 ont fait l’objet de recherche approfondies. Une de ces plantes, la pervenche de Madagascar, Catharanthus roseus, est la plante qui a fait l’objet du plus grand nombre de publications, au monde. C’est évidemment dû à la découverte de propriétés anticancéreuses, de certaines des substances qu’elle contient.

Pour comparaison, la France, à surface presque égale, comprend seulement 4000 espèces dont 300 sont des plantes médicinales. C’est dire la richesse qu’il reste à découvrir à Madagascar.

Malheureusement chaque année plus de 300 000 hectares de la forêt brûlent, à tout jamais détruits avant même que leur étude ne soit achevée puisque, chaque année, il est décrit plusieurs dizaines d’espèces nouvelles pour la science.

Il ne faut pas oublier qu’il apparaît des maladies nouvelles comme le sida. Que nous sommes aussi loin de pouvoir tout guérir, diabète, cancers etc. Ces espèces végétales peuvent aussi servir de modèle pour élaborer des structures complexes. La base de nos médicaments actuels a souvent été basée sur l’étude des médecines traditionnelles. 70 % en découle encore actuellement.